08 Septembre 2021 / Communiqué de presse

Sambrinvest n’a jamais autant investi que sur ces 12 derniers mois

Anne Prignon (4)

Alors que la crise sanitaire a fortement perturbé le secteur économique mondial, le Groupe Sambrinvest présente un exercice 2020-2021 hors du commun. Avec des aides soutenues à de très nombreuses entreprises mais également la structuration des différents écosystèmes, Sambrinvest n’a jamais été aussi active.

Si quelques prêts rebonds (pour consolider la solvabilité à long terme des entreprises) et prêts propulsion (en partenariat avec la Région et les banques) ont été accordés, ce sont surtout des reports d’échéance sur les prêts en cours et des ATF (Avances à Terme Fixe) qui ont soulagé nos entreprises. Des efforts qui n’ont pas fait dévier Sambrinvest de son plan de route tracé par Roland Berger dont l’étude stratégique visait à pérenniser le développement des écosystèmes sectoriels identifiés dans le plan Catch. En tant que multi-spécialiste, le Groupe Sambrinvest reste plus que jamais ouvert à tous les secteurs sur le plan du financement, avec quatre pôles bien définis : biotech, digital, engineering/environnement et généraliste.

Chiffres-clefs de l’exercice

L’exercice 2020-2021 s’est caractérisé par le niveau historique des décisions d’interventions, qui frise les 66M€ (65,9 M€), représentant une croissance de 10 % par rapport à l’exercice précédent qui battait déjà tous les records. Sur les cinq dernières années (à l’exclusion de cet exercice), la moyenne était de 43,3 millions€.

294 entreprises en portefeuille

Soit 2 GE, 145 TPE, 94 PE, 28 ME, 25 fonds d’investissements. Le Groupe Sambrinvest a enregistré 41 entrées en portefeuille et 18 sorties (dont 1 faillite). En 2015-2016, le Groupe Sambrinvest comptait 214 entreprises en portefeuille.

  • 42 entreprises en biotech pour un encours de 61,4 millions€
  • 52 entreprises dans le digital pour un encours de 24,4 millions€
  • 37 entreprises dans l’engineering pour un encours de 26,6 millions€
  • 163 entreprises dans le pôle généraliste pour un encours de 74,7 millions€

On constate qu’avec plus de 55% d’entreprises en son sein, le pôle généraliste reste le plus important. Au niveau des montants investis, c’est le secteur du transport et de la logistique (4.125K) qui se taille la part du lion cette année.

« Si Sambrinvest reste toujours très attentive aux nombreuses entreprises du pôle généraliste, le chiffre élevé dans ce secteur s’explique notamment par notre implication dans BSCA » explique Anne Prignon. « Le secteur des aéroports a été particulièrement impacté par la crise sanitaire ; fermeture complète dans un premier temps, timide relance début S2 2020, suivi d’une nouvelle période très chahutée au gré des contraintes imposées par les autorités ; période au cours de laquelle seule la flexibilité de l’organisation interne (tant des équipes sur le terrain que du management) a permis de maintenir un service répondant aux attentes des compagnies aériennes, elles aussi dans une situation financière très critique du fait des contraintes liées au Covid. En tant qu’actionnaire historique de BSCA, et en lien avec son rôle de catalyseur du développement économique de sa région, Sambrinvest a décidé de s’impliquer fortement dans la recapitalisation importante de l’aéroport, aux côtés des autres actionnaires, pour permettre le redéploiement de cette activité d’une importance capitale pour l’ensemble de la région. »

187,2M€ d’encours contre 164 M€ un an auparavant.

L’encours, d’un exercice à l’autre, a fortement augmenté dans le pôle biotech (+14,4 millions€) et digital (+7,4 millions€) tout en se maintenant dans les deux autres pôles.

6.566 emplois créés ou soutenus

210 prêts (soit 55%) ont bénéficié de reports d’échéance pour un total de 5,3 M€, et 5,6 M€ d’ATF ont été octroyées dans le cadre de la crise Covid.

66 millions€ de décisions d’investissement

  • Secteur biotech : 30 millions
  • secteur digital : 9 millions
  • secteur ingénieur/environnement : 7 millions
  • secteur généraliste : 19 millions.

121 décisions prises à comparer à une moyenne de 90 décisions par an au cours des cinq dernières années.

« D’une année à l’autre, le nombre de décisions et leurs montants totaux sont en légère progression au sein des quatre pôles de Sambrinvest détaille Anne Prignon, CEO de Sambrinvest. À l’exception du pôle digital : en 2019-2020, 5,5 millions € ont été investis pour soutenir les PME digitales, pour 9,3 millions € au cours de ces douze derniers mois. Une progression de près de 70% qui s’explique par des levées de fonds plus importantes pour des sociétés plus matures passant du statut de start-up à celui de scale up. Ces chiffres illustrent également la continuité dans laquelle entend s’inscrire Sambrinvest. Quand nous décidons d’accompagner une entreprise, nous désirons le faire sur le long terme et au cours des différents stades de son développement. Une start-up qui présente un projet cohérent, solide et ambitieux trouvera assez facilement des sources de financement. Comme elles ont le choix, elles s’orienteront davantage vers du smart money, entendez par là un apport de capital mais aussi d’expertise. Quand nous entrons dans le capital d’une entreprise, nos investment managers sont là pour guider l’équipe en place et la conseiller au mieux de ses intérêts. Dans le même ordre d’idée, on constate qu’en 2020-2021, le pôle biotech avec près de 45% des montants investis (30 millions€ sur 66 millions€) reste en tête des pôles les plus actifs. Cela s’explique en partie avec des tickets plus élevés vu la plus grande maturité des entreprises.»

L’exercice 2020-2021 est aussi remarquable par ses résultats, avec plus de 12 millions de plus-values enregistrées sur 4 cessions de participations en capital. C’est le fruit d’une stratégie claire menée depuis plus de dix ans et du travail professionnel réalisé par l’ensemble de l’équipe.

Construction de Dockin

Dockin visuel duo

Cet exercice a également vu la réalisation d’une étape importante dans le positionnement stratégique de Sambrinvest. Avec les premiers coups de pelleteuse donnés en mai pour commencer la construction de Dockin, Sambrinvest entend participer à la redynamisation du centre-ville :

- Dock fait référence à sa localisation sur le bord de la Sambre

- alors que IN renvoie à l’INnovation, l’INvestissement et à l’INcubation que Sambrinvest entend susciter dans ces murs.

« Dockin sera un véritable hub digital, indique Anne Prignon, et plus largement, le cœur de l’écosystème créatif & digital de Charleroi. Les trois premiers étages accueilleront les activités de Digital Station (ex-Co.Station Charleroi) qui pourra ainsi héberger dans un écrin flambant neuf de nombreuses start-up digitales de l’écosystème, des programmes d’accélération thématiques ainsi que les activités locales d’incubation et d’accélération de Digital Attraxion, en collaboration avec Charleroi Entreprendre. Une attention particulière sera également apportée au développement de programmes de recherches et d’innovation, en collaboration avec des corporates et des universités. Parmi les thématiques phares de l’écosystème, on retrouvera notamment l’Entertainment Tech (média, gaming, etc.) ainsi que les Digital Techs. Les plateaux supérieurs seront dédiés aux entreprises plus matures et aux scale-ups, afin de leur permettre de développer leur business au cœur du redéploiement économique de la région. Au dernier étage, on retrouvera les bureaux de Sambrinvest. »

Article précédent

Vous désirez un financement?

Quel que soit votre type de besoin, nous pouvons vous aider à construire votre montage financier.

Contactez-nous